prise en charge des sportifs, dyspraxies visuo-spatiales, vertigineux, migraineux, discopathies

Dépistage, traitements orthoptiques et posturologiques

Définition et symptômes

Strabisme et orthoptie

Si l’ophtalmologiste a pour rôle de contrôler la vision d’un œil à la fois, les troubles de sa  réfraction ( myopie astigmatisme et hypermétropie), ses annexes ( nerf optique,voies optiques et cristallin) , et pour certains une activité chirurgicale, qu’en est il de l’orthoptiste ?

Le métier d’Orthoptiste met en évidence des troubles de coordination de yeux malgré dans la plupart des cas, une acuité visuelle  de chaque oeil quasi-normale et consiste à les traiter.

L’être humain percevant le monde qui l’entoure les  deux  yeux ouverts, il paraît légitime de se poser la question de savoir si ces derniers fonctionnent de concert ou non.

Selon la loi de la kinésiologie, un dérèglement   d’une fonction de l’organisme, aussi petite soit elle, a inévitablement  une incidence  sur tout le corps physique et/ ou mental.

En effet, plus de 80% des messages informationnels que reçoit  le  cerveau sont d’origine visuelle et  environ 60% sert à gérer la façon la station debout.

Autrement dit, nous tenons debout  en pseudo équilibre compensé essentiellement grâce à l’action synchronisée des  yeux et des récepteurs podaux.

Ces troubles de coordination (insuffisance de convergence, réf. vision binoculaire) concernent  8 personnes sur 10.

L’éventail  des  signes fonctionnels est  aussi large que varié, qui s’ils ne sont pas soignés vont aggraver les douleurs, la fréquence de la  symptomatologie et des signes associés en fonction de l’antériorité de  la pathologie.

A quel âge sommes nous concernés ?

Vie-SION, signes fonctionnels en fonction de l’âge en rapport avec les  troubles de coordination des yeux :

– vers 5-6 ans, asthénopie de fixation ( picotements, brûlures, larmoiements), troubles attentionnels et dyspraxies visuo-spatiales, troubles de la scolarité.

– pendant la croissance, lors de la maturation proprioceptive, lordose, cyphose, scoliose ( 12-16 ans).

– entorses cheville genoux

– sciatique, hernie  discale, lumbago,  de 20 ans à 110 ans.

– mauvais support de verres  progressifs , vision floue, double, vertiges ( très souvent retrouvés chez nos seniors) chutes …

–  à tout âge  état dépressif , hyperexcitabilité et troubles comportementaux.

Tous les patients présentant en partie ces symptômes ont une grande chance d’avoir les yeux mal coordonnés à l’effort de fixation  malgré, rappelons le, une acuité visuelle monoculaire pouvant être normale. Ces patients doivent dans tous les cas subir un bilan et une prise en charge orthoptique.

Nous reviendrons dans le chapitre dédié aux différentes techniques thérapeutiques pouvant être utilisées.