Alimentation

L’alimentation face à la maladie

La santé- en fait la vie elle-même-dépend d’un échange constant de corps chimiques et d’énergie entre les cellules et le système sanguin, qui par l’intermédiaire de vaisseaux capillaires , fournit aux tissus du corps de l’oxygène , les éléments nutritifs et élimine les déchets cellulaires.

Cet échange existe uniquement chez des organismes vivants chez qui, cellules et capillaires possèdent « la capacité sélective » ( permettant d’attirer les substances nécessaires et rejeter les autres).

Cette capacité sélective est le résultat de tensions chimiques et micro- électriques antagonistes entre les cellules d’un organisme vivant.

Plus les tensions sont fortes, plus l’organisme est en bonne santé.+

Lorsque nous mourrons, tout cela disparaît complètement.

Une mauvaise santé est caractérisée par une diminution de ce mécanisme et une perte de la capacité sélective ce qui conduit à un ralentissement du métabolisme cellulaire, à une diminution de la reproduction cellulaire, et à une mauvaise élimination des déchets. Cette dernière encourage la dégénérescence, le développement des bactéries dans les tissus, augmentant  la réduction du métabolisme cellulaire et participant aux dommages génétiques associés au processus du vieillissement.

C’est à peu près, de cette manière que débute le cercle vicieux de la maladie chronique ( fatigue chronique…°, les symptômes pouvant mettre quelques temps à apparaître).

D’où  l’importance d’une alimentation adaptée au notre corps, façon de vivre, à nos allergies et intolérances alimentaires.

Le lien à la posturologie passe par les émonctoires, organes poubelles,  en recueillant tous les déchets du corps. Une fois chargés en toxines, ils n’auront plus la même efficacité quant à la fonction qu’il gère. Le foie, par exemple, gère les muscles intra-oculaires donc l’accommodation, la vision nette. La vésicule biliaire, elle, gère les muscles dits « rouges », muscles posturaux et le réseau sympathique.

 

La plupart des personnes, dès 40 ans, ont un corps délabré; même jeunes, ils sont atteints de constipation, de déviation de la colonne vertébrale, souffrent de carences et ont de ce fait un moral encore pire que leurs maux physiques; bref, leurs corps ne sont plus suffisamment saints pour recevoir le souffle de l’esprit. Alors que dans un corps régénéré, le cerveau fonctionne d’une manière surprenante. L’esprit , les pensées, l’idéal, les aspirations subissent des changements fondamentaux indescriptibles.

Recouvrer la santé c’est revivre enfin, c’est être libéré de toutes les mutilations internes qui nous rendent esclaves de nos maux.

La médecine classique apprend à guérir les maladies par la pharmacopée et les soins adjuvants. N’est-il pas plus intéressant pour le patient d’acquérir l’immunité naturelle qui permet par exemple de ne jamais attraper la grippe et de passer avec infiniment moins de risques à travers les épidémies?

Presque toutes les maladies, quelle que soit leur appellation médicale, résultent de constipations, d’obstruction du système tissulaire du corps humain. Tout symptôme spécial résulte donc d’une constipation locale extraordinaire due à une accumulation plus grande de déchets à cet endroit. Les points d’accumulation spéciaux sont la langue, l’estomac et plus particulièrement le tube digestif tout entier. L’existence de ces dépôts est la cause profonde de la constipation intestinale. En moyenne, tout le monde a continuellement dans ses intestins au moins 2 kg de matières non éliminées qui empoisonnent le courant sanguin et le corps tout entier.

Toute personne malade a depuis l’enfance, le corps plus ou moins encombré de mucus provenant de substance alimentaires artificielles non digérées, non éliminées.

Pour la plupart des médecins, la genèse des réactions du corps humain, spécialement lorsqu’il est malade, reste un mystère.

La moyenne des gens n’a pas la moindre idée des processus d’élimination des déchets du corps humain, du temps que ces processus demandent, de la manière et de la fréquence selon lesquelles le régime alimentaire doit être changé, ni de ce que signifie l’expulsion de ces formidables quantités de déchets accumulés dans le corps pendant toute la vie.